Bienvenue à TREGUEUX
Retour à l'affichage graphique
La chenille processionnaire s’installe en Bretagne


 

Nuisible originaire du sud de la France, la chenille processionnaire du pin continue inexorablement sa marche vers le nord du pays. Elle serait entrée en Bretagne en 2010 et elle a été aperçue pour la première fois à Plérin, en 2014. Le réchauffement climatique et la présence de nombreux pins, arbres sur lesquels les chenilles processionnaires se développent, expliquent cette ascension.

« La chenille processionnaire est considéré comme un nuisible car son corps est couvert de milliers de poils urticants. A leur contact, les personnes les plus sensibles peuvent faire des réactions allergiques très grave, de même que les animaux domestiques », indique Gilles Crétual, responsable du service des espaces verts.

Les moyens de lutte contre la chenille processionnaire sont pourtant limités. Il faut agir au plus vite, dès que l’on repère un nid de chenilles – une sorte de boule blanche, d’aspect cotonneux – dans les branches d’un arbre, le plus souvent d’un pin. On peut alors écheniller l’arbre, c’est-à-dire couper la branche sur laquelle se trouve le nid. On peut aussi installer un piège à chenilles, une sorte de gouttière qui enserre le tronc et guide les chenilles vers un sac, les empêchant de toucher le sol.

Les habitants constatant la présence d’un nid de chenille processionnaire sur le domaine public sont invités à le signaler à la mairie, en téléphonant au 02 96 71 27 32.

En savoir plus sur la rubrique : Les Actualités

Ville de Trégueux - 1 rue de la République - 22950 TREGUEUX - Tél : 02 96 71 27 32 - Contact / Mentions légales / Plan du site