Bienvenue à TREGUEUX
Retour à l'affichage graphique
Stop aux dépôts sauvages


Gravas, encombrants, tontes de pelouse, détritus, tailles de haies… : ces dernières semaines, la police municipale a enregistré un nombre important de dépôts sauvages sur la commune. Si certains émanent de professionnels peu scrupuleux, beaucoup sont aussi le fait de particuliers indélicats. La fermeture des déchèteries pendant le confinement et leur réouverture progressive expliquent sans doute le phénomène. 

« C’est vrai qu’on a pu voir de longues files d’attente à l’entrée des déchèteries, le mois qui a suivi leur réouverture », expliquent les policiers municipaux. Résultats : les dépôts sauvages ont surgi aux quatre coins de la commune, parfois petits, parfois importants. « Mais ce n’est pas la taille qui fait la gravité de l’infraction, car gros ou petit, il s’agit d’une pollution de l’espace public ou de l’environnement. Ce type de dépôt sauvage a également un coût financier car nos services techniques doivent souvent recourir à des engins de type tractopelle et camion, pour évacuer ces déchets. Sans parler des déchets amiantés qui font grimper rapidement la facture ». C’est pourquoi, l’heure n’est plus à la pédagogie mais à la sanction. Dorénavant, les services recherchent systématiquement des éléments d’identification, ainsi que des témoignages. Ces constatations sont systématiquement transmises pour enquête et audition des contrevenants.

Rappelons que la loi du 10 février 2020 est venue renforcer les pouvoirs des maires en matière de lutte contre les dépôts sauvages et durcir les sanctions. Dorénavant, les maires peuvent prononcer directement des amendes administratives d’un montant maximal de 15 000 € contre les auteurs de dépôts sauvages identifiés. La même loi autorise également les agents assermentés à sanctionner les dépôts sauvages qui constituent des délits, d’une amende forfaitaire de 1000€ (amende forfaitaire minorée) à 2500 € (amende forfaitaire majorée), à laquelle peut s’ajouter la mise en fourrière, voire la confiscation du véhicule utilisé pour commettre le délit.

A ces dépôts sauvages, s’ajoute une recrudescence des abandons de déchets sur la voie publique ou dans les espaces naturels, en particulier des masques et des gants. Ces incivilités sont actuellement sanctionnées d’une amende de 68 €. Toutefois, le gouvernement souhaite par décret relever cette amende à 135 €. Cette infraction concerne aussi les jets de mégots de cigarette, d’emballages de fast-food, de mouchoirs, de papiers gras…

« Plutôt que distribuer des amendes, nous préférerions que chacun fasse preuve de civisme et comprenne qu’aucun déchet ne doit être abandonné dans la nature ou sur le trottoir. Il y a tout ce qu’il faut à Trégueux pour les aider : une collecte des déchets qui fonctionne bien dans l’ensemble, des poubelles de ville présentes un peu partout, des déchèteries à proximité… Et nous sommes à la disposition des particuliers qui le souhaitent pour les aider à réduire leurs volumes de déchets, en se mettant au compostage par exemple », conclut Jean-Yves Thomas, Maire-adjoint au développement durable et au cadre de vie.

Pour signaler un dépôt sauvage, contacter la police municipale au 02 96 71 31 42, par courriel à police-municipale@ville-tregueux.fr ou sur le portail dédié : https://tregueux.portailcitoyen.eu.

En savoir plus sur la rubrique : Les Actualités

Ville de Trégueux - 1 rue de la République - 22950 TREGUEUX - Tél : 02 96 71 27 32 - Contact / Mentions légales / Plan du site